Opération diversification

Après des mois de régime lacté, l’Oursonne est désormais un petit être omnivore. C’est un plaisir de la voir découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles textures. Voici le bilan des quarante premiers jours de notre « opération diversification ».

Winnie the Pooh, E. H. Shepard
Winnie the Pooh, E. H. Shepard

Je n’ai pas suivi de logique particulière pour l’introduction des fruits et des légumes. J’ai simplement évité ceux qui sont plus difficiles à digérer (le poivron par exemple). Pour le rythme d’introduction, j’ai souvent donné deux jours de suite le même repas. Par souci de ne pas trop bousculer l’Oursonne, mais surtout parce que c’est pratique de préparer deux portions d’un coup. Enfin, j’ai tenu compte des prix, de la saison, et de ce que j’avais envie de manger. Eh oui, le gros Ours et moi, on a bien profité nous aussi de cette diversification ! Avec les petites quantités cuisinées pour l’Oursonne, il restait toujours des fruits et des légumes pour nous. Et puis, au-delà de l’aspect pratique, je crois que tout le temps que j’ai passé à cogiter sur l’alimentation de mon enfant m’a amenée à revoir un peu nos habitudes. Car je dois reconnaître que je me suis passionnée pour le sujet (il est temps de reprendre le travail, je sais). J’ai passé du temps à imaginer des « menus », comparer des prix, éplucher, épépiner. J’ai lu aussi, et voici les références que j’ai retenues :

  • le tableau de « repères » dans le carnet de santé de l’Oursonne ;
  • cette bonne vieille Laurence Pernoud, pour les quantités (car le carnet de santé n’en donne aucune) ;
  • le blog Bergamote Family : une mine d’idées, merci !

Bon alors, elle a mangé quoi, cette petite ?

Alorselleamangequoi

Dans un premier temps, elle a découvert les purées de légumes, à l’heure du déjeuner, avant de prendre un biberon.  Je signale avec des astérisques ce qu’elle goûte pour la première fois.

Jour 1. *Patates douces*, petit pot industriel de la marque Babybio. JPour cette toute première fois, je voulais être sûre que la purée soit bien lisse, donc je n’ai pas osé me lancer tout de suite avec le fait maison. J’ai cherché un petit pot contenant un seul légume et rien d’autre à part de l’eau de cuisson : une sacrée mission ! J’avais attendu un samedi pour pouvoir vivre cette grande étape avec le gros Ours. On n’a pas été déçus, l’Oursonne a beaucoup pleuré et on en a mis partout.

Jour 2. Même menu, mais un repas déjà beaucoup plus calme… J’ai senti beaucoup d’envie chez l’Oursonne, qui essayait tant bien que mal d’affiner sa technique.

Jour 3. *Carottes*, petit pot industriel de la marque NES (le deuxième du rayon, donc, qui répondait à mes critères). Ça a été un fiasco total, la purée était super liquide et une bonne moitié a atterri directement sur le bavoir de l’Oursonne.

Jours 4 et 5. Retour à la case patates douces Babybio. Tout s’est bien passé et ça m’a donné le courage d’installer le Babycook pour les repas suivants.

Jour 6. Carottes maison. Impeccable. A partir de là, j’ai tout préparé à la maison.

Jour 7. Rien. On était dehors à l’heure du repas.

Jours 8 et 9. *Haricots verts*. Elle n’a pas du tout, du tout aimé. J’ai trouvé que le goût était bien plus fort que ce qu’elle avait goûté jusque là. J’ai tenté ma chance deux jours de suite quand même, mais je n’ai pas insisté trop longtemps à chaque fois…

Jours 10 et 11. Carottes + une cuillère à café d’huile d’olive. La pédiatre m’avait dit de mettre systématiquement une cuillère à café d’huile d’olive. Mais je trouve que le goût est prononcé, prend le pas sur celui du légume, … Le but à ce stade est de faire découvrir et identifier de nouveaux goûts, non ? Alors si toutes les purées ont le goût d’huile d’olive, il me semble que ça brouille le message… J’ai donc désobéi à ma pédiatre. Je sais que l’Oursonne a besoin d’un apport en lipides, et j’espère qu’elle trouve son compte dans le lait (artificiel et maternel), qui reste son aliment principal.

Jour 12. *Courgette*. Jour 13. Courgette + une cuillère à café d’huile d’olive. Énorme succès pour ce légume auprès de l’Oursonne ET de sa mère car cette purée ne salit pas !

Jours 14 et 15. *Épinards*. Comme il paraît que les feuilles retiennent beaucoup de nitrates, je n’ai pas utilisé l’eau de cuisson mais de l’eau de source pour mixer. Je pense que cela a contribué à adoucir le goût de cette purée, que l’Oursonne a bien mangée.

Jours 16. *Betteraves*. Je les ai achetées cuites, donc ça a été super rapide à préparer. Le goût sucré de cette purée a conquis l’Oursonne.

A J17, nous sommes entrés dans la deuxième phase, avec l’introduction d’une compote de fruits à l’heure du goûter,là aussi en plus d’un biberon. D’ailleurs comme il est rarement nécessaire d’utiliser l’eau de cuisson pour mixer les fruits, je l’ai utilisée autant que possible dans le biberon du goûter.fruitsJour 17. Betteraves le midi // *Pomme* au goûter. Bon pour gagner du temps, j’annonce d’emblée (et sans surprise…) que les fruits ont été très vite appréciés et adoptés par l’Oursonne.

Jour 18. Patate douce/carotte + une noisette de beurre // Pomme.

Jour 19. Patate douce/carotte + une noisette de beurre // *Pêche*.

Jour 20. *Aubergine* // *Poire*. Grosse erreur de casting sur l’aubergine, qui même épépinée était très amère…

Jour 21. Courgette/haricots verts // *Banane*. J’ai voulu redonner une chance aux haricots verts… mais l’Oursonne a vu clair dans mon jeu et n’a pas voulu manger sa purée.

Jour 22. Carottes, petit pot industriel NES (il en restait un à finir…) // Banane.

Jours 23 et 24. Courgette // *Abricot*. Cuits, les abricots étaient super acides. L’Oursonne a fait la grimace et j’ai retenu la leçon : mélanger impérativement l’abricot à un autre fruit.

Jour 25. *Artichaut*// Pomme.

Jour 26. *Artichaut*// *Nectarine*.

Jours 27 et 28. Carottes, petit pot industriel de la marque Blédina// Pomme/nectarine.

Jours 29 et 30. *Brocolis*// Pêche blanche/*Fraises*. Alors oui, je sais qu’il y a débat sur les fraises, qui sont très allergènes, et plus largement sur les fruits rouges. A ce moment-là j’étais en vacances dans le sud, où les fraises étaient délicieuses et pas chères… Je ne me suis pas posée trop de questions. Comme les fraises auraient été trop liquides, j’ai fait goûter à l’Oursonne deux cuillères de fraises seules, puis je les ai mélangées à la pêche pour obtenir une compote digne de ce nom.

A J29, l’Oursonne a eu six mois. D’après son carnet de santé, c’est le moment où presque TOUT est autorisé d’un coup : les laitages, la viande, le poisson, l’oeuf, la pomme de terre, les matières grasses. Wahou ! C’est la fête ! Mais bon évidemment, on ne peut pas tout changer d’un coup.

yaourtsJours 31 et 32. *Pommes de terre*// *Prune rouge*. Jusque-là je n’avais pas cuisiné de pommes de terre du tout pour l’Oursonne, même pas en liant. Finalement, les purées avaient une bonne consistance en s’en passant, et cela permettait, encore une fois, de bien faire apprécier à mon bébé le goût de chaque légume. Je n’ai pas regretté ce choix, car le Babycook malmène la pomme de terre en la mixant à pleine puissance. Le résultat est très élastique, et pas si agréable à manger pour l’Oursonne qui s’est retrouvée à un moment bien étonnée d’avoir de la purée collée au palais. Pour la prune, nous avons eu la même expérience que l’abricot : un fruit trop acide pour être consommé seul.

Jours 33 et 34. Courgette/*Fenouil*// Pêche jaune/Nectarine. Avec les litres de tisane au fenouil que j’ai bus depuis sa naissance, j’ai pris le pari que l’Oursonne apprécierait ce goût anisé et… j’avais raison ! En ce J33, inspirée par le blog Bergamote Family, je me suis lancée dans la réalisation de yaourts maison au lait 2ème âge. Comme Isabelle, du blog, je suis un peu perplexe devant la composition des yaourts « spécial bébé », et surtout je suis très étonnée qu’il soient tous sucrés… même les « nature » ! Le carnet de santé ne précise pas quels laitages on peut introduire, et j’étais un peu embêtée de lui donner des laitages à base de lait entier alors qu’elle ne consomme encore que du lait de suite. Mes yaourts n’ont pas pris du tout… C’était déjà le cas avec le lait entier, donc je pense que c’est ma yaourtière qui n’est pas de très bonne qualité. J’ai décidé de retenter l’expérience une dernière fois avant d’abandonner. Et en attendant d’avoir l’avis de la pédiatre, j’ai proposé à l’Oursonne différents laitages à base de lait entier.

Jour 35. Rien le midi (la sieste a commencé très en avance)// Pêche jaune/Nectarine.

Jours 36 et 37. Haricots plats verts/*Haricots plats beurre*/lait 2ème âge + quelques cuillères de petit suisse // Banane/Abricot. Double victoire pour ces menus ! Le haricot beurre et le lait ont enfin eu raison des réticences de l’Oursonne à manger des haricots verts. Et la banane l’a réconciliée avec l’abricot ! En revanche le petit suisse, très gras, a collé au palais de l’Oursonne (comme la pomme de terre). Petit flop.

Jour 38. Pomme de terre/*Poireau*/*Saumon* + quelques cuillères de yaourt brassé avec un peu d’eau de fleur d’oranger // Pomme/Cannelle. Gros bide pour la purée. Il faut dire que j’avais fait 50/50 sur les quantités de poireau et de pomme de terre… Probablement trop ambitieux. Pourtant j’ai fait goûter à l’Oursonne le saumon seul, puis le mélange poireau/patate et elle n’a pas bronché. Mais après quelques cuillères du mélange complet, plus moyen de lui faire ouvrir la bouche… Pour la compote, on m’avait recommandé la cannelle, et ça a en effet bien plu à l’Oursonne.

Jour 39. Pomme de terre/Saumon + quelques cuillères de yaourt brassé avec un peu d’eau de fleur d’oranger // Pomme/Cannelle. Cette fois-ci, le saumon est passé tout seul !

Aujourd’hui, jour 40. Betterave/Carotte/*Jambon blanc*/une noix de beurre + quelques cuillères de fromage blanc // Nectarine/Fraises (quelques fraises cuites + quelques fraises crues). Oui j’ai osé les fruits crus mixés ! J’ai obtenu une sorte de smoothie délicieux. L’Oursonne en a avalé trois cuillères… Tant pis pour elle !

Et voilà où on en est !  J’ai plein d’idées pour la suite car il reste plein de viandes et poissons à introduire… Et chez vous, ça se passe comment, la diversification ?

Publicités

7 commentaires sur “Opération diversification

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour ce complet résumé !
    Alors nous, nous avons commencé très tranquillement a 5 mois et demi
    Donc il y a un mois et tout se passe très bien pour mon glouton et ce dès la première cuillère (pourvu que ça dure) même si moins d appétit ces jours ci mais un peu prit par la sphère ORL on dirait (à suivre)
    Alors donc comme toi j’ai fait (et je continue) 2 jours le même repas à peu près surtout quand je test un nouvel aliment.
    Je fais des choses moi meme au babyc**k mais j achete aussi petit pot babybi*/h*pp/bledin* … Pour les aliments trop difficile pour moi (je ne suis pas très cuisine) donc je fais moi meme purée PDT mélange Avec toujours un légume (je fais moitié moitié pas toi?besoin de tes lumières la dessus) je fais environ 60g PDT 60g légumes. Ce qui fait des 120 environ avec un Bib lait de 90 pareil au goûter et toi?
    Je pensais aussi aux yaourt et comme toi cette semaine je suis tombée sur ces yaourts nature mais sucré (?) j en ai acheté qu un paquet si un jour il me boude le lait, mais j’avoue ça m’emballe pas trop ces laitages … Que t’a dit la pédiatre du coup? On peut donner des yaourts au lait entier style petit fil*u??
    Sinon ici il a goûter : haricots verts carottes courgettes potiron épinards pommes poire banane PDT raisin brocolis fraise pruneaux jardinière de légumes et on commence depuis peu les protéines aussi, j’en suis au jambon et poulet 😉
    Tout lui plait !!!!
    Désolée pour tout ce roman !

    J'aime

  2. Hello Chocobon ! Merci pour ton commentaire ! Comme je l’ai dit dans l’article, je suis à bloc sur le sujet, donc très contente de lire ton expérience. Pour te répondre : je n’ai pas fait moitié-moitié avec les pommes de terre, j’ai introduit chaque légume seul. La consistance était toujours à mon goût (et à celui de l’Oursonne), et comme ça chaque goût était bien identifiable. Pour les quantités, je sers toujours dans les mêmes petits pots, ça fait 100g environ. Je prépare des biberons de 120 mL, mais l’Oursonne s’arrête souvent un peu avant la fin. Je vois la pédiatre vendredi, je te dirais ce qu’elle m’a dit pour les laitages. Et enfin, tu m’as donné envie de lui faire manger du raisin ! Tu l’as cuisiné comment ?

    Aimé par 1 personne

  3. Le raison c est en petit pot 😉
    Comme je t’ai dis je ne suis pas très bonne cuisinière et les choses qui me paraissent un peu compliqué comme pour le raison (pépins ou autres) je me laisse aller sur le tout fait 😉
    Merci en tout cas
    Y’a de bonnes idées dans le tiennes que Je vais piquer aussi !! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Ouah je suis impressionnée par tout ce que tu as mis en place ! J’avoue que je n’ai pas été aussi sérieuse pour la diversification de ma fille, j’ai fait tout au feeling. Mais j’ai manqué de conseil alors merci pour ton article qui va pouvoir guider pas mal de mamans… Bon moi c’est foutu mdr!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :