Comment occuper ses derniers jours de grossesse ?

Aménager la chambre du bébé : check ! Finir les cours de préparation un mois avant le terme : check ! Préparer la valise de maternité : check !  Bon. Et on fait quoi maintenant ? 

Alvaro

Aaah le dernier mois de grossesse ! Ce moment de grâce pendant lequel j’ai passé de longues heures sur mon ballon de maternité à guetter en toute sérénité les signes de l’accouchement, à répondre en souriant aux textos quotidiens de mon entourage, à me réjouir de pouvoir me déchausser sans les mains, à admirer mon reflet dans la glace. Naaan bien sûr, je plaisante. Comme les autres mamans qui mènent leur grossesse à terme, j’ai passé le neuvième mois à piaffer d’impatience avant de finir par être persuadée que je n’allais jamais accoucher et tenter de noyer mes angoisses dans des kilos de galettes des rois. Les remarques du genre « profite des ces derniers moments » m’ont plongée dans une incompréhension totale. Et surtout, comme je pensais que j’allais accoucher d’un moment à l’autre, je n’osais rien prévoir. Et même si j’avais osé, le gros Ours m’aurait empêché de m’éloigner à plus de 30 minutes à pied de notre domicile et/ou de la maternité pour ne pas risquer de louper un accouchement très très subit.

Bref. Si c’était à refaire, voici ce que je ferais :

1. Des courses

Il y a plein de petites choses que je n’ai pas pensé à acheter avant la naissance de l’Oursonne, et qui m’ont bien servi pendant les premières semaines :

  • du savon pour les mains. On envoie tous les visiteurs se laver les mains avant de toucher le bébé, donc on peut prévoir un peu de stock…
  • un mug thermos. Bon sinon, on peut aussi passer la matinée à faire réchauffer son café (ah non pardon : sa tisane d’allaitement) au micro-ondes.
  • des bons thés décaféinés (pour changer des tisanes d’allaitement)
  • à manger !!! Bon bien sûr, acheter à manger enceinte, c’est prendre le risque de… manger. Mais après la naissance, on a besoin d’énergie aussi, donc on peut prévoir un peu de grignotage, et stocker aussi des trucs faciles à cuisiner. Mon grand hit post-partum : de la semoule avec du jambon et du kiri. De la bonne nourriture d’adulte responsable.
  • des livres, mais avec un critère très inhabituel : il faut pouvoir les tenir et tourner les pages d’une seule main.

2. Un peu d’aménagement intérieur…

La chambre de l’Oursonne n’a pas été une pièce très utilisée pendant les premiers mois. On y rangeait les vêtements du bébé, on y allait pour la changer sur la table à langer. Et c’est tout. Elle a dormi pendant cinq mois dans notre chambre, et les premières semaines je déplaçais carrément son couffin en osier dans le salon, où je m’installais pour la journée.

Du coup, si c’était à refaire, je m’installerais mon petit coin pratique dans le salon, avec à portée de main :

  • une tonne de coussins pour se caler et se recaler pendant les tétées, les câlins, les siestes.
  • de la lanoline.
  • une horloge, un réveil, une box tv, n’importe quoi qui donne l’heure.
  • un stylo.
  • … et le fameux petit carnet qui va avec, pour noter tous les repas, dodos, pipis et cacas (bon bien sûr devant le corps médical je dis : urines et selles) du bébé.
  • des livres, cf. liste ci-dessus !
  • une boîte de mouchoirs en papier. Si on n’a pas de lange sous la main, ça peut toujours servir !

3. Des sorties

Oui parce que, d’une, tout ce que je viens de dire, ça n’occuperait personne pendant trente jours… Et de deux, parce qu’après la naissance, le cinéma c’est quand même pas pour tout de suite. Rien de bien original dans tout ça, mais vraiment j’ai regretté après la naissance de ne pas avoir profité des derniers jours pour me déplacer en toute liberté. Donc, si je pouvais revenir en arrière, je ne tiendrais pas compte des interdictions infondées du gros Ours, et j’irais :

  • au cinéma.
  • chez le coiffeur (mais ça, je l’ai fait !)
  • au bar avec mes copains, même si boire un Perrier en regardant les autres boire des bières, c’est de plus en plus difficile à supporter en fin de grossesse.
  • pas trop aux musées, même si ça fait classe et qu’on peut couper les files, il faut être debout la plupart du temps, et ce n’est pas très confortable au bout d’un moment.
  • au resto avec mon gros Ours.

Évidemment, il n’y a pas de recette miracle. Si c’était à refaire, je ne pense pas que je pourrais éviter d’être impatiente et aussi, un peu lassée d’être enceinte… Futures mamans au bout du rouleau de la grossesse, j’espère que ces quelques idées, ou au moins, la lecture de cet article, vous auront permis de faire un peu passer le temps… Profitez-en bien, surtout ! Naaan, je plaisante : bon courage !!!

Publicités

2 commentaires sur “Comment occuper ses derniers jours de grossesse ?

Ajouter un commentaire

  1. Moi je me souviens très bien du dernier mois. Ayant 2 mains gauches, je m’étais lancée le défi de fabriquer les faire-parts de naissance moi même. A raison de presque 100 exemplaires, ça m’a bien occupée et je les ai terminés deux jours avant d’accoucher ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :