« Alors, le deuxième, c’est pour quand ? »

L’Oursonne va fêter ses deux ans ce mois-ci. Cela va donc faire deux ans* également qu’on me questionne sur l’arrivée de son petit frère ou de sa petite soeur. Et franchement, je me demande quelle réponse les gens peuvent bien attendre…

* Ma mère a été la première. J’étais à la maternité et je lui ai dit par texto que le gros Ours avait remporté à la maison tous les bodies en taille naissance car notre fille était plus à l’aise dans du « 1 mois ». Elle m’a répondu « c’est pas grave, ce sera pour le prochain ». La seule répartie qui m’est venue était : « lol ». Mais en deux ans, j’ai eu le temps d’avoir quelques autres idées…

969-a

« Jamais ! C’est déjà l’horreur avec une, on ne va quand même pas recommencer ! » Si votre question est : « vous n’allez quand même pas laisser cette pauvre enfant être fille unique ? », j’aurai très envie de défendre les parents d’enfants uniques. Le gros Ours en est un et il se porte très bien, merci. Un projet de famille, c’est très personnel.

« C’est pour le 14 octobre 2018 à 16h52. On a déjà tout prévu, tout est sous contrôle ! » Si votre question est : « avez-vous envie d’avoir un autre enfant un jour ? », la réponse est oui. Mais nous sommes incapables de dire quand, car comme tout le monde, nous ne maîtrisons pas tout.

« Ah mais tu fais bien de poser la question, je n’aurais pas pensé à te le dire sinon : je suis enceinte ! » Si votre question est : « tu me le dirais, si tu étais enceinte ? », la réponse est oui aussi. Si on a un deuxième enfant, on n’a pas prévu de le cacher au monde entier, on vous tiendra au courant.

« Bah écoute, j’ai fait un test d’ovulation positif hier, et ma glaire cervicale est bien filandreuse. On a fait l’amour hier, alors croise les doigts pour moi, hein ! » Si votre question est : « êtes-vous activement en phase de procréation ? », la réponse sera gênante pour la plupart d’entre vous.

« On essaye depuis plusieurs mois déjà, et ça ne fonctionne pas. Tu crois qu’on devrait s’inquiéter ? » Si votre question est : « avez-vous des problèmes de fertilité ? », ce n’est vraiment pas une façon délicate d’aborder le sujet.

Bonus : toutes ces réponses fonctionnent également parfaitement pour un premier, un troisième, un quatrième… N’hésitez pas à vous en inspirer !

Et vous, qu’avez-vous l’habitude de répondre à cette question ?

Publicités

8 commentaires sur « « Alors, le deuxième, c’est pour quand ? » »

  1. On a pas laisser aux gens le temps de la poser 😅
    Et maintenant, quand les gens font une réflexion sur nos deux garçons et la possibilité d’une fille en troisième, je répond qu’on en veut de toute façon 4 (voir 5, soyons fous) , ça leur rabat le caquet 😋
    Courage pour la suite, je vous souhaite un deuxième quand vous le voudrez.

    Aimé par 1 personne

  2. On m a déjà posé la question évidemment et je réponds dans la plupart des cas la vérité : « on aimerait bien mais la cigogne n a pas encore retrouvé notre adresse ». Ca fait partie de mon objectif sans tabou au sujet de cette satanée attente je ne vois pas l intéret de mentir pour devoir me justifier encore plus (sur les écarts d age, les projets de famille, tout ce qui susciterait encore plus de commentaires). Quand je dis ca généralement les gens sont suffisamment mal à l aise pour ne pas creuser 🙂 .

    J'aime

  3. Et bien moi on m’a activement posé la question plusieurs fois, de ma proche famille à la boulangère.
    Et bien maintenant que je suis enceinte du deuxième, on dirait bien que les gens s’en fichent! Quand je pense qu’on la fait exprès pour eux… ah non quand même pas.
    Je me demande si parler des enfants n’est pas une alternative à l’évocation de la météo en fait.

    J'aime

  4. Nous, on a pris les devants après 2 ans en parcours de PMA (en cours de 2ème FIV) … mais parfois, même en prenant les devants, certaines personnes font un blocage et insistent jusqu’à en devenir ridicules !
    Allez, pour 2017, vous allez nous faire un 2ème petit ourson, hihiiiii 😉

    J'aime

  5. Tu m’as bien fait rire 😀

    Moi je crois qu’on ne m’a pas trop posé la question (en même temps je suis pas la personne la plus sociable de la terre), à part ma mère, à qui je répondais invariablement : « Demande à M. (à savoir ma sœur de deux ans ma cadette) plutôt, moi j’ai déjà donné ! » Au final on a lancé le (deuxième) bébé en premier, mais ma sœur me suit de seulement trois petits mois 😉

    Pour le troisième, je pense qu’on répondra honnêtement qu’on n’en veut pas et qu’on n’est pas sûrs d’en vouloir un jour… je crois aux vertus de l’honnêteté (mais je suis d’accord que quand les gens deviennent lourds, il faut trouver d’autres moyens pour leur couper le sifflet) 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s