« T’es trop belle ! »

Je me suis fait récemment la réflexion que je complimentais beaucoup mes filles sur leur physique. C’est vrai, j’avoue, je les trouve trop belles ! Mais je suis aussi émerveillée par la vivacité d’esprit et le langage de ma grande Ourse, par le tonus et la capacité d’attention de ma petite Ourse. Pourtant je ne formule pas de compliment sur ces compétences là, et je me demande bien pourquoi.

Quand ma grande conjugue un verbe au futur, je trouve cela incroyable… et je garde mon admiration pour moi, sans penser à lui dire « mais c’est fou ce que tu parles bien, vraiment tu m’épates, je te félicite ! ». Je suis toujours très touchée quand elle nous demande, à son père et moi, si nous allons bien et si nous avons passé une bonne journée. Mais je ne crois pas lui avoir déjà dit… J’aime son enthousiasme quand elle se réjouit de pouvoir sauter dans les flaques un jour de pluie, ça me remonte un peu le moral. Mais le sait-elle ?

Alors que les « t’es trop belle », « je te trouve à croquer », « comme tu es mignonne », me viennent naturellement à longueur de journée.

Est-ce parce que ces compliments me semblent accessibles et pas les autres ? Pourtant je m’en voudrais beaucoup de faire croire à mes enfants que leur physique est leur principale qualité et que le reste est accessoire… D’ailleurs à bien y réfléchir, si j’étais une fée penchée sur leur berceau, je les doterai de beaucoup de choses sans même penser à la beauté : la curiosité, la gratitude, l’attention aux autres, beaucoup d’amour, l’oreille musicale, une conscience écolo, le goût de bien faire, l’honnêteté intellectuelle, un esprit ouvert, la confiance en soi, etc.

C’est la beauté intérieure qui compte, pas vrai ? Oui, mais ce n’est pas si évident au fond. L’amour de soi, la confiance en soi, sont tellement attachés à notre apparence. Est-ce qu’on s’aime vraiment quand on se trouve grosse et/ou moche ? Et-ce qu’il existe des gens qui ne supportent pas leur reflet tout en étant convaincus d’être de belles personnes ? Faire savoir à notre enfant qu’on le trouve beau comme il est, c’est un premier pas à ne pas louper, non !

Voilà où j’en suis de mes réflexions… pas encore bien abouties ! Je ne vais pas arrêter de dire à mes filles qu’elles sont belles. D’abord parce que je le pense sincèrement. Ensuite parce que je ne crois pas que cela puisse leur faire de mal.

En revanche, il faut vraiment que j’arrive à leur faire savoir ce que j’apprécie par ailleurs chez elles. Peut être que je devrais commencer par leur dire dans leur sommeil, en suivant l’exemple inspirant de Maman Orange

Et vous, que dites-vous à vos enfants ? Comment accompagnez-vous leur confiance en eux ? Que voulez-vous encourager chez eux ?

À lire ailleurs…

⁃ Ces réflexions sont parties de l’écoute d’un podcast que j’aime beaucoup, « change ma vie », et de la série d’épisodes consacrées à l’amour de soi.

– sur un sujet un peu différent mais sur la même thématique, je vous recommande la lecture de cet article tout en finesse de « ces yeux bleus ».

⁃ Avez-vous écrit vous-même un article sur le sujet ? Si oui, on partage ?

Publicités

11 commentaires sur “« T’es trop belle ! »

Ajouter un commentaire

  1. Une autre idée que j’ai piqué à Maman Orange, c’est la question « qu’est-ce que tu as aimé/t’as déplu aujourd’hui » qui est dans mon rituel du soir avec FeuFolet (et j’ai hâte que LutinCoquin parle mieux pour le faire avec lui aussi).
    Je trouve que c’est une jolie manière de mettre en valeurs un comportement qui nous a plu, un geste qui nous a ému, etc. (et de revenir sur un sujet de friction sans « accuser » l’enfant 😉) et donc de leur permettre de se construire une image positive 😊

    J'aime

  2. J’ai tendance à noyer mes fils sous un flot de compliments je crois mais depuis peu mon ainé me demande de ne plus le faire comme si ça le gênait ! Quand je lui mets un joli polo par exemple il me dit : « Non mais tu dis pas que je suis beau et chic ! » 🙂 .

    J'aime

  3. Le juste milieu est toujours difficile à trouver. J’essaye de ne pas uniquement la complimenter sur son physique (surtout que dans la rue les gens commentent que sur ça pour les filles « oh tu es jolie » ou « oh tu es sage »), de lui montrer mon appréciation face à des attitudes, à ses efforts ou ses comportements (« merci tu m’as beaucoup aidé en faisant ça… », « waaah tu as bien prononcé ce mot difficile », etc.), mais je sais que je ça suffit pas, il faut aussi que je travaille sur moi…
    Personnellement je ne sais pas recevoir les compliments, je n’entends que les critiques. Mon père m’a souvent complimentée enfant mais ça me déstabilisait et ça n’a pas aidé ma confiance en moi ! Une fois il a voulu faire un compliment sur ma tenue rouge, pendant 15 ans j’ai arrêté de porter des couleurs !!

    J'aime

    1. Grrrr les filles jolies et sages VS les garçons intelligents ou grands ou forts, faut pas me lancer !!! Bref, passons. Tu soulèves un point intéressant et qui recoupe le témoignage de die Franzoesin : ce n’est pas évident de savoir recevoir des compliments. Encore un truc qui s’apprend (on n’en a pas fini !)… j’avoue que je ne sais pas du tout comment je vais réagir si ma Grande commence à être gênée par ce que je lui dis…

      J'aime

  4. Dans mes diverses lectures sur la parentalité, j’ai retenu le fait qu’il était mieux de faire des remarques descriptives, que c’était plus valorisant pour la confiance en soi de l’enfant que de dire tu es beau, ton dessin est joli. Et je dois dire que je suis assez d’accord. Cela nous oblige aussi à rechercher le pourquoi et l’enfant sera ce qu’il doit faire exactement pour le reproduire. Je sais pas si je suis très claire !!
    Bon maintenant, ça n’empêche que c’est souvent plus fort que nous, c’est une habitude dont il n’est pas facile de se défaire 🙂

    J'aime

  5. Nous n’avons pas encore d’enfant et pourtant nous avons un avis là dessus avec mon mari.
    Nous sommes très engagés auprès de certains enfants de nos amis, que nous considérons comme des membres de notre famille à part entière.
    Un jour, j’ai sorti spontanément au fils de nos amis qu’il était vraiment très intelligent et qu’il m’impressionnait. Le petit de 5 ans a été alors ravi, très flatté … et puis, ma belle mère qui a entendu cela, nous dit, à mon mari, le père de l’enfant et moi même : oh, faut pas trop leur dire qu’ils sont intelligents, après ils vous manipulent ! J’étais en colère. En rage, même. Parce que pour moi, valoriser l’enfant, que ce soit en lui disant qu’il est gentil, intelligent, imaginatif, créatif, beau, sensible, rigolo, génial … fait parti du processus de confiance en soi pour l’enfant. Alors, quand nous serons parent, on usera et on abusera de ces belles paroles.
    Pour ce qui est du compliment  » tu es belle/beau » qui est plus spontané que les autres plus « spirituels », je me dit que c’est aussi lié à la société … je t’invite à continuer à leur dire, mais aussi à laisser plus souvent parler tes pensées intérieures et leur dire tout ce que tu aimes chez elles 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :