Défi lecture « Girls and books power » – 6 bonnes raisons de lire des ouvrages féministes en 2018

Vous pensez que le féminisme est un gros mot ? Ou peut-être que ça n’arrive qu’aux autres ? Ou encore que c’est de l’histoire ancienne ? Ou bien peut-être tout ça à la fois… avec un peu de second degré 😉 Dans tous les cas, je ne vous jette pas la pierre, car j’étais encore très loin de ce sujet il y a encore quelques mois. Pourtant aujourd’hui je me passionne pour le féminisme, le genre, la parité, au point de lancer un défi de lecture avec une autre blogueuse, Miss Lune. Pourquoi ? Comment ? Je vous dis tout…

Reading

Bonne raison numéro 1 : nous sommes tous des féministes

C’est en tout cas ce qu’a dit Chimananda Ngozi Adichie lors d’une conférence TED qu’elle a donnée en 2014. Et si c’était vrai ? Est-ce que ce ne serait pas une entrée en matière parfaite ?

Pour cette raison, je vais lire… Nous sommes tous des féministes, la version traduite et adaptée de son discours.

Bonne raison numéro 2 : j’aimerais bien savoir pourquoi on dit merci à Simone de Beauvoir

Ah c’était pas cette Simone-là qu’on a remercié en 2017 ? Qu’à cela ne tienne ! Quand j’étais jeune j’avais accroché pendant un temps une photo prise par Doisneau de Simone travaillant au Flore. Je trouvais ça inspirant et pourtant à ce jour je n’ai toujours pas lu une seule ligne écrite par cette femme. Je crois que plus ou moins inconsciemment je pensais que son discours était daté, que la jeune fille rangée de son époque n’avait aucun rapport avec moi. Je pense qu’il est temps d’en avoir le cœur net.

Pour cette raison, je vais lire… La femme indépendante, un recueil d’extraits des Mémoires de Beauvoir.

Bonne raison numéro 3 : depuis que je suis maman, je me pose beaucoup de questions sur l’égalité homme-femme

Entre autres, bien sûr, puisque je me pose aussi beaucoup de questions sur l’heure idéale du coucher, la température du bain, etc. Mais certains des choix que j’ai faits (allaiter, prendre quelques mois de congé parental) et plus globalement l’expérience de la maternité m’ont renvoyée assez brutalement à ma condition. Disons que jusqu’à ce que je devienne maman j’avais l’impression d’avoir autant d’opportunités professionnelles, sociales qu’un garçon ; je pensais aussi que l’égalité dans le couple était tout à fait possible et que si elle n’était pas atteinte chez moi, ce n’était qu’une question de personnalités. Et puis j’ai vécu une grossesse, je me suis ensuite occupée de mon bébé à temps plein, j’ai repris le boulot tout en voulant conserver la relation privilégiée que j’avais tissée avec ma fille. Bref tout est devenu plus compliqué et plus typiquement féminin… je n’ai toujours pas trouvé comment concilier maternité et vie professionnelle et par dessus tout ça, je me demande quelles questions, difficultés, valeurs ou combats je vais transmettre à mes enfants. Ah et aussi quels jouets demander au Père Noël pour ne pas les enfermer dans les stéréotypes etc. Bref vous voyez un peu l’énorme nœud de questions qui tournent autour des notions genre et d’égalité quand elles se confrontent à la maternité et l’éducation des enfants.

Pour cette raison, je vais lire… Du côté des petites filles d’Elena Gianni Belotti

Bonne raison numéro 4 : il y a aussi plein de romans qui abordent des problématiques féministes

Et c’est tant mieux car vu que je ne vais pas lire non plus 10 autres livres en dehors de cette liste, ce sera agréable de lire une fiction ! Par exemple une dystopie qui renferme la femme uniquement dans un rôle de génitrice ou de cuisinière ou de maîtresse de maison, pour voir si un retour en arrière profiterait au bien commun et si personne ne viendrait se plaindre ?

Pour cette raison, je vais lire… La servante écarlate de Margaret Atwood. C’est un peu de la triche car j’ai vu la série. Si je suis plus ambitieuse, je lirai plutôt La séquestrée de Charlotte Perkins-Gilman

Bonne raison numéro 5 : moi aussi je veux vivre une épiphanie féministe

Quand j’ai écouté l’interview de Charlotte Pudlowski dans le podcast Nouvelle École, j’ai été marquée par ces mots : « c’est quand je suis devenue féministe que j’ai compris que j’avais été misogyne jusque-là ». Il se trouve qu’à ce moment-là j’étais encore en train de digérer le fait que j’allais devenir maman d’une deuxième fille, et que je me demandais justement, si c’était parce que j’étais misogyne sans le savoir.

Pour cette raison, je vais lire… King Kong Theory, recommandé dans ce podcast et ailleurs, par des gens qui ont vécu cette lecture comme un « déclic ».

Bonne raison numéro 6 : découvrir le destin de plein de femmes

Celles qui auraient mérité d’être plus célèbres mais que l’histoire à un peu mises de côté. Quand je cherchais des prénoms pour mes filles, j’étais curieuse de voir qui les avait portés. Je ne vous cache pas que la moisson était bien maigre, et je me retrouve avec une femme de musicien célèbre et la maîtresse d’un roi de France. Autant dire qu’elles ne sont pas vraiment connues pour des réalisations personnelles. Alors que quand vous appelez votre fils Gustave comme Gustave Eiffel et Gustave Flaubert, ça a quand même plus d’allure. Enfin, c’est une parenthèse. On ne choisit pas les prénoms (qu’) en référence à de grands figures, heureusement.

Pour cette raison, je vais lire… Les culottées, de Pénélope Bagieu

Ce sont mes raisons, vous aurez les vôtres. Quelles que soient vos motivations, je vous propose, vous l’aurez compris, un défi de lecture féministes. Nous l’avons imaginé à deux, avec Miss Lune, en prenant soin de sélectionner des livres qui nous font envie et restent accessibles, dans un timing qui nous semble réaliste (6 livres sur l’année, donc). Nous ferons un article pour rendre compte de chacun de ces livres, sur nos blogs respectifs.

Et notre envie, c’est qu’on soit nombreux/ses à lire et à faire parler ces écrits. N’hésitez pas à vous joindre à nous en vous manifestant sur nos blogs ou nos comptes Instagram !

Publicités

16 commentaires sur “Défi lecture « Girls and books power » – 6 bonnes raisons de lire des ouvrages féministes en 2018

Ajouter un commentaire

  1. C’est amusant j’ai une autre amie qui à la naissance de sa fille, après son premier, a pareillement eu cette épiphanie féministe et a dévoré un paquet de bouquins classés « féministe » !! Je pense que l’ambiance dans laquelle on infuse en ce moment s’y prête en plus. Il faudrait après que ça dépasse les femmes.

    Sauf que mon mari comme pour moi, c’est pas du tout ma littérature. Ado j’avais testé King Kong Theory mais vraiment pas accroché, je me reconnais pas dans ces livres.
    Il y a Benoite Groult que je voudrais lire en revanche car elle me rappelle ma grand-mère n qui me racontait sa vie d’avant les droits (elle était née en 1913).

    Après si je lis pas, j’essaye au quotidien d’apprendre à Lu à être critique et ouverte, à passer outre les préjugés de genre et aller vers ce qu’elle aime et pas ce que l’on veut qu’elle aime car elle a une vulve.

    PS: eeeeh j’ai le 6 de Pénélope ! Mais pas encore lu…

    J'aime

  2. Alors, autant la thématique me plait carrément, autant, à part la servante écarlate, les livres ne me parlent pas … quoique peut-être le Simone de Beauvoir, si je peux le trouver à la bibliothèque 😉
    Sinon, c’est un film, mais j’aimerais voir les femmes de l’ombre un de ses jours.

    Aimé par 1 personne

  3. La thématique me parle beaucoup. Après, je pense que tout dépend ce que l’on met derrière le féminisme. Pour moi par exemple, le maternage et le féminisme ne se contredisent pas du tout.
    De plus, je n’aime pas tellement parler d’égalité, je préfère parler d’équité, car pour moi, c’est plus juste. En fait, peut-être que je suis juste humaniste, parce que je pense que les hommes ont autant à gagner que les femmes à se libérer des cases dans lesquelles ont nous met. Pour que chacun puisse vraiment se réaliser comme il le souhaite.
    Dans ma famille, nous sommes plutôt matriarcales. J’étais ravie d’avoir une fille et convaincu d’en avoir une deuxième (va savoir pourquoi!) Finalement, c’est un petit garçon et j’ai l’impression que mon travail va être plus ardu pour faire en sorte qu’il soit vraiment un homme libre de faire ce dont bon lui semble.
    Enfin, l’avenir nous le dira.
    Je ne suis pas très littérature, et les titres ne m’inspirent pas, mais je vais aller voir la conférence TEDX (j’aime beaucoup ce format 🙂 )
    En tout cas, je lirais vos compte rendu de lecture avec grand plaisir.

    J'aime

      1. Bah, en fait, je trouve que finalement, le féminisme, c’est réducteur et cela « inclus » que les femmes. Alors que je pense que les hommes ont tout autant à y gagner. Mais bon, c’est comme toute chose, ça dépends ou on se place 🙂
        Parce que je ne me retrouve pas dans tous les courants féministes. pour moi c’est pas les hommes contre les femmes mais tous ensemble dans l’avenir de tous 🙂

        J'aime

      2. Je comprends, c’est aussi pour cette raison que j’ai été très fermée au féminisme pendant des années. J’avais l’impression qu’il voulait « faire gagner les femmes contre les hommes ». Heureusement (pour moi en tout cas) le féminisme a plusieurs visages. Aujourd’hui je suis convaincue qu’il y a encore beaucoup à faire pour que tout le monde soit à égalité. J’ai vu ta remarque sur l’équité, ça m’a fait réfléchir. Sur le plan privé, comme le partage des tâches, arriver à une situation équitable est un très bon objectif. Mais sur le plan des droits et des devoirs, dans la sphère citoyenne et professionnelle, je ne crois pas qu’il faille chercher à ce que les situations « se valent » ; il faut la même chose pour tout le monde et c’est tout. Et il faudra sûrement que tout le monde (pas que les femmes) s’y mette pour y arriver…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :