Une histoire de prénom – volume 2

Je vous avais raconté l’histoire du prénom de ma grande Ourse. C’est l’histoire parfaite selon moi. On avait choisi tôt, sans aucun débat, presque sans aucun doute. Pour notre petite Ourse, l’histoire est différente…Quand une passionnée de prénoms comme moi a des enfants avec quelqu’un qui s’en moque complètement, comme le gros Ours, il se peut que tout se passe très bien. Au moins une fois. Sinon, il peut aussi se passer ça…

(Avertissement : cette fois-ci impossible de raconter l’histoire sans dévoiler le prénom. Donc je vous dis carrément tout)

Préambule – Un choix plus complexe

Comme pour ma première grossesse, le gros Ours ne voulait surtout pas parler de prénoms avant de connaître le sexe du bébé. Et comme la première fois, moi j’y ai pensé dès le début… et même avant ! Je me souviens de lui avoir dit quand notre aînée avait un an que je connaissais les deux prénoms en balance pour notre prochain enfant (gros coup de bluff de ma part !) : Luc ou Sophie. Deux prénoms que je trouve simples et riches à la fois, et qui tempèrent le côté bcbg de celui de notre grande.

Quand on cherchait ce deuxième prénom, on le disait tout le temps avec celui de notre aînée. Trouver une harmonie dans la fratrie était important pour nous, et ça nous a certainement rendu la tâche plus difficile. Et je crois que de mon côté j’ai très vite eu l’angoisse de ne pas trouver LE prénom. De ne pas revivre le coup de cœur de la première fois.

À l’issue des discussions qui ont précédé la première échographie, on avait une short list : deux prénoms de garçons, trois prénoms de filles. En sortant de l’examen, on s’est avoué notre prénom de garçon préféré ; c’était le même. Sauf que… nous attendions une fille. Et moi j’avais en tête depuis quelques jours un prénom tout neuf : Gabrielle. Tandis que le gros Ours, lui, penchait plutôt pour Sophie.

Chapitre 1 – La liste

Sur le chemin du retour, on a commencé à parler sérieusement du prénom de notre deuxième fille. J’attendais impatiemment cette discussion promise par le gros Ours. On a parlé d’écarter Sophie, car une personne proche de nous porte déjà ce prénom. En rentrant, on a fait le truc dont je fantasmais depuis des années : on a pris le livre des prénoms et fait chacun de son côté une liste des prénoms qui nous plaisaient.

Honnêtement, c’était beaucoup moins cool que dans mes rêves. Très peu de prénoms trouvaient grâce à mes yeux. J’avais l’impression qu’ils étaient tous trop donnés, trop vus, trop « fille ». Aucun ne me faisait l’effet de celui de mon aînée. Quant au gros Ours, il détestait à peu près tous les prénoms de ma liste, et retenait des prénoms que je trouvais très 80’s. Il a rayé sur ma liste des prénoms que j’adore : Aimée, Emmanuelle, Elisabeth.

On a quand même réussi à resserrer la liste sur 10 prénoms qui nous plaisaient à peu près à tous les deux : Adèle, Sophie, Madeleine, Joséphine, Gabrielle – qu’il avait repêchés de ma liste ; Daphné, Alice, Juliette, Angèle, Tiphaine – que j’avais gardés de la sienne. En fait, deux se détachaient vraiment du lot : Juliette pour lui, Gabrielle pour moi. En partant chercher notre Oursonne pour lui annoncer qu’elle allait avoir une petite sœur, on a plaisanté sur ces deux prénoms-là.

Chapitre 2 – La discussion impossible

Pendant des mois, nos conversations sur le prénom ont suivi le même scénario :

Moi : bon, faut vraiment qu’on se décide pour le prénom, maintenant !

Lui : boah tu sais, si on se décide le jour de la naissance, c’est pas grave.

Moi, très rationnelle évidemment : mais si, c’est grave, moi je veux appeler ce bébé par son nom tout de suite ! Sinon, ce prénom n’aura pas d’histoire ! Il faut choisir, sinon c’est un signe de désamour !

Lui : ouais mais j’aime pas tes prénoms.

Moi : mais j’en ai encore ajouté sur la liste, regarde ! (Anne, Pauline, Judith)

Lui : bof

Moi, optimiste : et Sibylle, alors ? (l’outsider qu’on a gardé en tête pendant des mois)

Lui : oh non, en fait ça ressemble trop à mon pseudo sur Hearthstone

Moi : …

Lui : non mais en fait, y en a qu’un qui me plait, mais c’est pas un coup de cœur non plus, et je ne veux rien t’imposer…

Moi : c’est Juliette ? bon bah ok, si c’est le seul qui te plait, alors c’est celui-là !

Conversation suivante

Moi : bon, j’arrive pas à m’y faire à ce prénom et il faut vraiment qu’on se décide, maintenant !!!

Etc. Etc.

J’étais complètement saoulée par cette conversation qui n’aboutissait jamais, et pourtant je remettais constamment le sujet sur le tapis. J’avais tellement aimé, la première fois, connaître le prénom du bébé qui était dans mon ventre. Aimer un bébé sans nom c’était nouveau et bizarre pour moi. J’avais le sentiment que ça m’empêchait de l’imaginer vraiment, de la faire exister.

La suite mercredi prochain 😉

Publicités

16 commentaires sur “Une histoire de prénom – volume 2

Ajouter un commentaire

  1. Ahahah t’aime bien teaser le monde toi !! Je me vengerai avec Chti-Rex rien que pour ça nah 😆

    Ici on attend d’avoir le sexe pour chercher aussi, mais si en fille on a 2/3 idées (dont Sophie aussi d’ailleurs qu’on a sorti dès la naissance de Lulu), niveau garçon on a vraiment beaucoup de mal à trouver un prénom (pour Lu on avait eu le même souci quand on a cherché toute la période où elle a été un garçon…).
    Mais pour le moment il n’y a pas d’évidence comme Lucie qui dès que le Chti l’a soulevé m’a séduit alors que je n’y avais jamais songé avant.

    Anecdote marrante par rapport à Lulu, on a appris après que ses deux sœurs avaient aussi voulu le donner à leurs enfants mais pas pu car pas bon sexe ou papa pas d’accord.

    J'aime

      1. À l’écho des 3 mois elle a été un garçon sur à 99%, puis pendant des mois elle bougeait trop/planquait son entrejambe/etc. Jusqu’à ce que début décembre elle devienne officiellement une fille. Son père avait été bien choqué !! On attend maintenant que la sage-femme soit sûre… mais Chti-Rex pour le moment bouge trop lui aussi xD

        J'aime

  2. Comme je te comprend. Quand j’ai su que j’étais enceinte j’ai commencé mes petites listes. Mon copain me demandait de les lui lire régulièrement. lui ne voulait pas se prononcer tant la 1ere écho passée.

    En sortant de la 1ère écho, le choix était quasiment arrété sur 2 prenoms de fille et 2 de garçons. Au bout de 3 jours on avait le prénom final surtout qu’on avait eu une orientation pour le sexe…

    On a pas galéré, j’avoue être limite frustrée de l’avoir trouver aussi vite. Mais je ne me vois pas le changer …

    Ya plus qu’à voir sa frimousse !

    J'aime

      1. pour l’instant on ne l’appelle pas encore par son prénom. on a peur qu’il nous échappe lors d’une discussion vu qu’on garde le sexe secret jusque la naissance. on le fera quand on le sentira 😉

        J'aime

  3. Attendre jusqu’à l’écho du sexe pour choisir?? J’en aurais été bien incapable! Mon mari et moi avions déjà fait des shortlists de prénoms avant même qu’on essaie d’avoir un enfant (mais c’est peut-être l’effet du premier!). Et jusqu’à la fin on (enfin moi, éternelle « nan mais t’es sûr? T’es vraiment vraiment sûr? ») a hésité entre les deux prénoms de notre top 2. Et même que le prénom de notre poussinette est dans la liste de ton mari!

    J'aime

  4. Héééééééé ! Mais je ne savais pas que le prénom de ma Nymphette avait été dans votre liste ? Enfin, dans celle de ton mari en tout cas !
    Ça me fait plaisir parce qu’on a rarement des compliments sur son prénoms et même carrément parfois des gens qui nous disent qu’ils n’aiment pas du tout :-/
    Et comme ce n’était pas vraiment un coup de coeur, mais, comme pour vous, le résultat de lonnnnnnnnnngs parlementaires, ça me fait de la peine.
    Il lui va pourtant si bien !

    J'aime

    1. Eh si ! Mon gros Ours a les mêmes goûts que vous 😉j’aime aussi beaucoup ce prénom, il répond à tous les critères : connu mais pas très courant, avec une belle histoire. C’est triste que les gens se permettent des remarques désagréables devant les parents alors qu’ils ont mis tant de soin à choisir ☹️
      Vous aviez eu un coup de cœur la première fois ?
      Ça te dirait de raconter sur ton blog votre quête de prénoms ? Car vous avez quand même la particularité d’en avoir choisi deux à chaque fois…

      J'aime

  5. Pas toujours facile de s’entendre! Pour ma part j’ai toujours su que je voulais appeler ma fille Aïnoha, depuis ce jour où, adolescente en stage dans mon école de danse, j’ai entendu ce prénom. Je ne l’ai entendu qu’une seule fois dans ma vie. C’est ce qui a confirmé mon coup de cœur. Et par chance, dès mon premier mois de grossesse, chéri a flashé aussi sur ce prénom. C’était par contre moins évident de trancher pour un garçon… heureusement la vie a choisi pour nous: on a une petite fille! Je pense par contre qu’on va vivre la même chose que vous pour le second quand il s’annoncera 😉 J’ai hâte de connaître le choix qui va vous mettre d’accord!

    J'aime

  6. Arg non, le teasing de ouf pour la fan de prénom que je suis !!!! En plus, mercredi prochain, je suis en vacances hors France 😭
    D’ailleurs, faut que je retrouve celui de l’oursonne … et de Nymphette, Louna me donne envie de savoir maintenant 😅

    J'aime

  7. Je me rends compte du coup que nous avons eu de la chance, les histoires des prénoms de nos fils ont été très différentes – de mon coup de coeur quasi imposé pour BB2 au coup de coeur du papa qui m’a convaincue instantanément pour BB1 – mais assez apaisée finalement. Et c’est vrai, je n’y avais jamais pensé avant, que les deux ont eu un prénom tôt dans la grossesse de ce fait. Le deuxième prénom du BB2 a été plus compliqué à trouver, sachant qu’ici il a plus d’importance, nous n’étions pas d’accord. Et puis finalement mon mari l’a emporté et maintenant j’aime tellement ! Bref en tout cas j’espère que maintenant tous ces doutes sont derrière toi ! Et j’ai hâte de connaître la suite !

    J'aime

    1. Chacun son tour, c’est beau !
      C’était vraiment mon regret pendant tous ces débats, que ce bébé n’ait toujours pas de prénom… j’ai prévu dans le prochain épisode de faire un petit comparatif choix précoce/choix tardif (je fais un de ces teasings, moi !!!)

      Aimé par 1 personne

  8. Ah mais tu es cruelle de nous laisser avec un tel suspens !
    Je pourrais parler prénoms pendant des heures !
    Ici, nous avons choisi les prénoms de nos futurs enfants … il faut juste que mon mari valide définitivement mon méga coup de coeur pour un prénom masculin … et que la cigogne daigne enfin nous livrer ce bébé qu’on attend tellement lol !!!
    J’ai hâte de connaitre le prénom de ta deuxième puce !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :