Batch cooking : mon expérience

Depuis octobre, je teste une nouvelle organisation pour les repas du soir en famille. J’essaye d’adopter un fonctionnement qui se rapproche au maximum du batch cooking. Voici ce que ça donne après un peu plus d’un mois de rodage :

Le batch cook-quoi ?

En anglais, le « batch mode » est le traitement par lots. L’idée est un peu de se transformer en robot dans la cuisine, et d’enchaîner les préparations directement les unes après les autres, plutôt que de les étaler sur plusieurs jours de la semaine. Moi, j’aime bien l’efficacité, donc j’assume complètement de me transformer en « cuisinator » une fois par semaine (et bien sûr, quand j’emploie ce surnom, je pense à Joris, un ancien candidat de Top chef).

❤ sur toi, Joris !

En préambule : mes principes de base

Ce sont toujours les mêmes que ceux que j’avais présentés dans cet article en début d’année. Pour déterminer les menus du soir, je respecte trois grands principes :

  • manger de saison.
  • manger ce dont on a vraiment besoin. Le soir : des légumes crus et cuits, des féculents, un produit laitier. Et un fruit en plus pour ceux qui en ont envie.
  • faire simple.
je-pese-mes-aliments-et-ca-me-rend-heureuse
Le plaisir de trouver la bonne quantité presque du premier coup !

Ce qui a changé ma vie (bis) avec le batch cooking

En début d’année, je vous avais expliqué comment changer d’échelle avait révolutionné mon organisation (le détail est ici).

Je ne suis pas revenue en arrière sur ces points là non plus, je continue de : planifier chaque mois 2 semaines de menus ; faire un plein mensuel au supermarché avec tous les produits de base (féculents, légumes secs, conserves, farine, sucre, épices, lait, tisanes, pq, etc.) ; acheter les fruits, légumes, et œufs au marché chaque semaine ; refaire les mêmes recettes plusieurs fois ; mesurer les quantités.

La nouveauté, c’est que j’ai arrêté de cuisiner tous les jours.

Parce que même en faisant simple, préparer chaque jour un plat de légumes + des féculents + des crudités + la vinaigrette qui va bien + faire des yaourts ou des crèmes + faire des sablés pour le goûter + mettre un porridge au frigo…. ça faisait beaucoup beaucoup de moments en cuisine. Je ne dis pas que ce sont des moments désagréables : je n’ai même plus d’enfants dans les pattes, j’écoute des podcasts en cuisinant… mais quand ça devient une contrainte quotidienne, je trouve ça lourd. D’ailleurs dans le même esprit, j’ai aussi arrêté de faire les ménage tous les jours, en séquençant pièce par pièce. D’abord, j’en ai marre de le faire quotidiennement. Et aussi, quand on éclate tout sur la semaine, il n’y a jamais de moment où tout est propre en même temps. Donc maintenant, je m’y colle le lundi et le vendredi, et c’est tout. En plus, le batch cooking s’accomode très bien de ce paramètre, puisque : faire la cuisine une bonne fois pour toutes, c’est aussi retourner sa cuisine une fois dans la semaine, et avoir ensuite un entretien très tranquille…

Bref, je cuisine deux bonnes heures, le dimanche ou le lundi.

Je lance les cuissons de céréales et de légumineuses en simultané ; j’épluche et je coupe des légumes à la chaine pour les congeler ou les cuire dans la foulée ; je lance ma fournée de 12 yaourts ; je fais un gâteau… Ensuite, il y a une grosse vaisselle, un bon ménage, une sortie au compost. On entasse tout dans le frigo, et c’est fini.

woman standing inside room
Tout à fait ce que je m’attendais à trouver en cherchant des photos gratuites de frigo.

Pour résumer, les avantages de ce système sont, selon moi :

  • comme tout est prêt à l’emploi, on est moins tenté de baisser les bras et de se faire livrer ; franchement, c’est très encourageant de rentrer chez soi et de s’occuper de ses enfants en sachant que le repas sera vraiment prêt en 5 minutes car il faut juste le réchauffer.
  • pas de cuisine ni de ménage en cuisine la semaine – et du coup, moi, ça me motive pour cuisiner hihi. Exemple très simple : quand on a des légumes cuits, on les mange une première fois comme ça ; et puis la deuxième fois, si ça tombe bien, je me motive pour faire une pâte brisée et je les transforme en tarte salée.
  • très fort potentiel de répartition des tâches sur les deux heures de « rush ». Et allègement de la charge mentale en sus : tout est dans le frigo, et pas besoin de communiquer des menus puisqu’on mange dans l’ordre qu’on veut.
Assiette-diner-batch-cooking
Tadam !

Un exemple de batch cooking type pour une semaine

Pour nous (2 adultes, 1 enfant de 3 ans que je compte comme une demi-portion, 1 bébé que je ne compte pas vraiment), voici ce que je prévois pour une semaine (du lundi soir au jeudi ou vendredi soir) :

  • une légumineuse : deux fois deux portions et demi – une portion = 50 à 60g
  • deux céréales : deux fois deux portions et demi – une portion = 50 à 60g
  • deux mélanges de légumes : un qui va au four (exemple : carottes, courge et oignon rouge) ; un qui va à l’eau (exemple : chou fleur et brocolis) – pour les quantités, j’y vais plus au feeling… l’idée c’est que chaque mélange fasse deux repas
  • deux purées de légumes au baby cook (les mêmes légumes que ceux des mélanges ci-dessus) – j’en congèle immédiatement les 3/4.
  • une soupe avec 1,5 litres de liquide – j’en congèle immédiatement une moitié.
  • deux crudités (exemple : betteraves et laitue)
  • une vinaigrette
  • une fournée de 12 yaourts
  • un gâteau au yaourt
zebra-cake
Allez, je le fais même en Zebra pour le fun !

 

Je note ça de la façon la plus simple. Mais ça n’interdit pas de cuisiner un minimum !

Par exemple, je mets dans le riz quelques graines de cumin ou de cardamome ; des oignons et une branche de thym avec les lentilles ; des épices dans la soupe, etc. etc.

Des outils pour aller plus loin…

Il y a beaucoup de choses sur Pinterest. J’ai commencé à piner collecter des épingles sur ce tableau.

En revanche, je trouve que les « printables » manquent un peu… je vais essayer de m’y coller en vous donnant le détail de mes repas du mois de novembre dans un prochain article 🙂

J’ai revu le film Julie & Julia sur Netflix, et c’est vraiment pas mal du tout ! ça parle de blog et de cuisine, donc j’imagine que certaines parmi vous se sentiront concernées aussi !!!

20 commentaires sur “Batch cooking : mon expérience

Ajouter un commentaire

  1. « batch cooking »… Oh bein tiens c’est ce que je faisais lorsque j’étais en activité (une grosse session cuisine pour toute la semaine)… mais pour être honnête je ne savais pas que cela s’appelait ainsi ! Depuis que je suis en congé parental, j’ai un peu mis de côté ce mode de fonctionnement (je garde pour autant la planification des menus sur la semaine). Je vais peut-être y revenir…

    J'aime

  2. Moi qui cuisine et aime manger sain je me perds un peu depuis ma reprise du travail… Je n’arrive plus à trouver le temps, ça me culpabilise et m’énerve, je cherche pas mal à m’organiser du coup tu imagines à quel point tu m’intéresses ! En fait j’ai du mal à imaginer ce que ça donne en termes de « menus ». Par ailleurs, comment tu fais pour les crudités : si tu les prépares à l’avance, est-ce qu’elles se gardent suffisamment longtemps ? Les purées du baby cook, c’est pour quoi / pour qui ? Et les légumes au four / à l’eau, tu les prépares juste ou tu les cuits déjà ? Je me demande si ça serait une idée chez nous… J’ai peur que mon mari trouve cela trop répétitif… D’un autre côté comme tu l’as écrit ça n’empêche pas de faire une tarte / une omelette en plus ou avec cette base de temps en temps… Je dois creuser l’idée mais même pour ça il va me falloir du temps malheureusement 😉 .

    J'aime

    1. À voir toutes ces questions, je me dis que j’ai encore beaucoup de précisions à apporter à mon article !
      – je coupe les crudités mais on les assaisonne au dernier moment, chacun dans son assiette. Comme la majorité des aliments, des betteraves par ex se conservent trois à quatre jours au frigo ;
      – les purées sont pour ma petite Ourse, qui mange le soir féculents + purée + un produit laitier et goûte aussi à nos légumes et crudités si le cœur lui en dit ; il arrive aussi que ma grande préfère un peu de purée plutôt que les légumes « des grands » ;
      – je cuis les légumes d’avance, je préfère les conserver comme ça que coupés et crus.
      Je donnerai le détail de ce que ça donne comme repas, mais en gros on alterne ensuite les légumes et les féculents pour ne pas manger la même chose deux soirs de suite (mon mari n’aime pas trop).
      En attendant, je te propose d’aller voir la semaine clé en main d’un blog que j’adore : https://cnz.to/vf/recettes/vegetarien/batch-cooking-vegetarien-automne/ ça peut te permettre de faire un essai sans passer trop de temps à tout imaginer !

      J'aime

  3. Super de lire ton expérience, car c’est ce que j’aimerais bien faire. Pour le moment, je cuisine des vrais plats en début de semaine, mais je ne tiens pas la fin de la semaine.. ton billet me conforte dans ma volonté de me lancer ! il y a pas mal de bouquins de cuisine aussi pour donner des idées de recettes / préparation..

    J'aime

  4. Bon pour commencer, ça n’a rien à voir, mais j’ai eu du mal à tomber sur un article, ton blog affichait page vierge et j’ai du passer par hellocoton.
    Ensuite, et ça n’a presque rien à voir, mais je ne peux m’empêcher de penser à ce jour où Joris s’est tranché un bout de doigt à la mandoline, mon compagnon et moi détournons les yeux à chaque gros plan sur cet instrument depuis.
    Et puis, je te trouve très sexy à côté de ton frigo, je vois qu’en te libérant du temps, tu arrives à prendre soin de toi 😉
    Bon sinon, tu vends du rêve avec tes deux heures de préparation pour une semaine. Mais les préparations se conservent vraiment si longtemps?

    J'aime

    1. Putain moi aussi je suis traumatisée de la mandoline depuis cet épisode !!!
      Les aliments cuits se conservent trois à quatre jours – trois strictement pour les préparations avec de la viande.
      Je trouve que couvrir les dîners de lundi à jeudi est déjà une parfaite ambition. Ça donne une bonne excuse pour sortir le vendredi ! TGIF comme dit mon sosie (rapport à ma photo –
      merci d’ailleurs pour les compliments sur mon physique).

      J'aime

  5. hihi comme la prose, j’en faisais sans le savoir. Clairement le soir en semaine je rentre HS, et c’est un peu militaire, on mange/on lit l’histoire/on se couche. Alors si je peux grapiller quelques minutes pour me poser avec le fiston au calme je prends!
    J’appelais ça « les briques », grosse session cuisine et podcast (tout pareil!) le dimanche, et zou on est parti. Cuire tout ce qui doit l’être on ensuite on assemble ses briques selon l’envie chaque soir de la semaine. Ca marchait aussi pour les gamelles du midi que je préparais chaque matin, mais là dessus j’ai lacher du lest (et libérer de la place dans le frigo 😉
    Bref, affaire à suivre et encore merci pour tes bons conseils!

    J'aime

  6. J’avoue que je n’ai pas tout compris au principe, même si le côté « une seule grosse vaisselle par semaine » me fait rêver … par contre, tu ne gère pas les repas de midi aussi, si?
    Ici, je fais un mixte, genre si je sort le cuit vapeur, je cuit tous les légumes d’un coup, le grattin du mercredi est préparer le lundi ou le mardi pour être tranquille « le jour des enfants » 😉. Après, mon crédo, c’est max 30 minutes en cuisine le soir.
    Par contre UN gâteau et UNE fournée de yaourt et tu tiens la semaine? Ici, y’a un gateau intermédiaire le mercredi et je suis plutôt sur 2 ou 3 session de yaourts 😥

    J'aime

    1. Non je ne gère pas les déjeuners (et ça me soulage bien !). Ici aussi il y a en général un gâteau supplémentaire le mercredi. Pour les yaourts, j’ai une machine de 12, et comme on mange aussi des fromages en alternance le soir, et des verres de lait au goûter, oui ça passe !

      Aimé par 1 personne

  7. J’ai des collègues qui font comme toi, en suivant un livre qui justement donne les menus pour toute l’année avec 2h de cuisine par semaine … Du coup, j’ai envie de tester, mais sans ce livre … Juste en suivant mes envies de menus pour lesquels je veillerai qu’ils soient le plus équilibrés possibles !
    Maintenant que je suis en congé pour ma grossesse je vais pouvoir prendre le temps d’organiser tout ça 🙂

    J'aime

  8. Moi aussi je me suis lancée dans l’aventure dimanche dernier ! C’est tellement cool de savoir que le soir tu vas manger un vrai repas équilibré ! Pour ma part je me suis lancée avec le livre « Mes premiers pas en Batch Cooking chez Marabout.

    Je ferai aussi un retour plus tard sur mon blog. mais pour l’instant top top top !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :