10 conseils pour les copines enceintes

Depuis quelques années, on a en permanence pas mal de copines enceintes autour de nous (vous aussi, vous avez environ 30 ans ?!). Alors quand Clémentine Galey, qui a créé le podcast Bliss stories, m’a demandé quels seraient les 10 conseils que j’aurais envie de leur donner, j’ai vite trouvé l’inspiration !

Mes « ten tips » sont en ligne sur le site de Bliss stories. Allez y faire un tour, les autres mamans qui ont été interviewées se sont prêtées au jeu, c’est une mine de conseils !

Voici les miens…

Avant un premier accouchement

1. Ne croyez pas que la césarienne ne vous concerne pas !

Préparez-vous sérieusement ! Regardez par exemple cette vidéo des Maternelles qui aborde des détails très concrets et très méconnus sur la césarienne !)

2. Impliquez la personne qui vous accompagnera dans la préparation.

C’est utile et plutôt drôle. Bonus : votre conjoint pourra discuter de la seconde douleur avec le mien, car je suis toujours un peu fermée sur le sujet.

3. Prévoyez des chaussettes pour la salle de naissance !

J’ai grelotté pendant toute la durée de mon premier accouchement.

4. Préparez votre retour à la maison.

Je ne veux pas dire par là que vous devez faire un plein pour deux mois et cuisiner en avance pour la même durée (en dépit de mon amour pour le batch cooking hihi). Le plus important est surtout de vous assurer qu’une personne au moins sera là pour vous : pour vous cuire des pâtes, pour aller à la pharmacie, pour vous dire de vous reposer et qu’on s’en fiche que la maison ne soit pas rangée, que les invités viennent vous voir vous et pas déguster vos petits plats, etc. Si personne dans votre entourage ne peut être là pour vous, des solutions existent : renseignez-vous auprès de la CAF, ou utilisez l’appli WeCasa qui propose maintenant des heures de ménage, régulières ou à l’appoint. Je viens de tester, c’est tout simple !

Après une césarienne

5. N’ayez pas honte de vous plaindre !

Le post-partum est un moment difficile physiquement et psychologiquement, et sur le coup ça semble très long – mais croyez-moi sur parole : vous vous en relèverez. Peut-être que comme moi vous avez le réflexe de toujours dire que tout va bien quand on vous pose la question. Faites une exception pour cette période ! Si le personnel médical vous demande comment vous allez, répondez franchement et en toute objectivité. Si vous avez mal, dites-le. Le confort d’être soulagée est meilleur que la fierté d’être dure à la douleur !

6. Ne vous empêchez pas d’allaiter si vous en avez envie !

Ne vous dites pas que la césarienne a tout gâché, rien n’est encore perdu, l’allaitement se met en place sur plusieurs jours et même plusieurs semaines, alors entourez-vous et faites-vous confiance. J’ai raconté en détail mon expérience d’allaitement après une césarienne, si cela vous intéresse, ça commence ici !

7. Prenez soin de votre cicatrice.

Apprivoisez-la à votre rythme, en la regardant, en la touchant. Avec le temps, elle va changer et votre regard aussi. Pour ma part au bout de quatre ans, je crois que je l’aime un peu comme un tatouage ; elle représente la naissance de ma fille aînée et ça ne me choque pas de garder sur ma peau une trace de ce moment qui a changé ma vie pour toujours.

8. Racontez votre accouchement !

Vous en avez besoin, et d’autres mamans ou futures mamans ont besoin de vous écouter ! En outre, je suis convaincue que la libération de la parole permettra de faire reculer les violences gynécologiques : on y gagnera tous et toutes ! #balancetonaccouchement

Si vous préparez un AVAC

9. Parlez-en le plus tôt possible avec l’équipe de votre maternité.

Ça fait drôle d’aborder le sujet quand on est enceinte de trois mois, mais je l’ai fait et je ne regrette pas : je voulais me faire très vite une idée de l’accompagnement que la maternité allait me proposer, savoir s’ils étaient du genre à systématiser la césarienne ou pas… et de toute façon, j’étais tellement focalisée sur le sujet de mon côté qu’établir très vite le dialogue avec les pros était vraiment indispensable !

10. Soyez motivée pour y arriver… mais préparez-vous aussi à la possibilité d’une césarienne…

C’est très ambivalent, et plus facile à dire qu’à faire… Moi j’ai ressenti le besoin de me faire « coacher » et j’ai fait appel à une sophrologue. C’était une expérience apaisante et enrichissante que je recommande (et que j’ai racontée ici) !

10-conseils-pour-les-copines-enceintes

Et vous, quels sont les conseils que vous voudriez donner à vos copines enceintes ? Et ceux qui vous ont été utiles ?

10 commentaires sur “10 conseils pour les copines enceintes

Ajouter un commentaire

  1. les mots justes! ce que je regrette sur mon premier accouchement, alors que j’étais préparée à une césa, c’est de n’avoir pas suffisament parlé, posé de questions pendant et tout de suite après (c’était le combo césa+ réa), j’ai donc eu tout le temps de me faire 10 000 scnéarios catastrophes dans ma tête alors que tout allait plutôt bien et qu’il m’aurait suffit de poser la question pour le savoir. La prochaine fois (pour bientôt) je le saurai 😉

    J'aime

  2. Le premier est primordial.
    Un accouchement se passe rarement comme prévu (et le reste non plus d’ailleurs).
    Pour mon premier j’ai eu une césarienne programmé, j’ai eu le temps de bien écouté ce que la sage femme disait à ce propos et de me renseigner. Malgré tout, toutes les maternités n’ont pas le même protocoles (pour la présence du père, le peau à peau, se remettre debout…). Pour mon deuxième, contrairement à toi, je redoutais la voie basse. Bon j’ai eu une autre césarienne, en urgence. C’est autre chose en fait. T’as moins le temps de flipper avant, du coup j’étais zen sur la table, par contre après c’était plus dur.
    Je pense qu’une césarienne peut bien se passer mais ça dépend de plusieurs facteurs, une césa programmée c’est pas la même chose qu’une césa d’urgence après 24h de travail par exemple.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :