Le printemps qui chante

Un petit billet express pour vous donner quelques nouvelles : « v’nez à la maison, y a le printemps qui chante » ! 😊

En préambule, pardonnez-moi si vous avez Claude François dans la tête.

C’était tout à fait intentionnel de ma part, ce chanteur est associé à plein de très heureux souvenirs d’enfance. Et de belles découvertes culturelles : sans toi, Claude, je n’aurais pas découvert si jeune ce qu’était un spoutnik ? un barracuda ? un magnolia ? Sans toi, Claude, y aurait-il une pendule dans mon entrée ? Bon, sans doute, c’est quand même assez pratique. Mais vous aurez compris mon propos : plusieurs vacances chez Papy et Mamie à faire tourner en boucle une k7, ça laisse des traces.

Bref. C’est le printemps et parfois, il y a du soleil le lundi. Qu’est-ce que j’ai envie de retenir de cette période ?

wood light vacation picnic

Les premiers pas de la petite Ourse

La petite Ourse se met beaucoup debout, elle joue depuis quelques mois à tenir en équilibre. Mais se risque très peu à faire quelques pas.

Evidemment, on la compare à sa grande sœur. Et à son cousin, qui a trois mois de moins et marche déjà. Elle est « en retard » par rapport à eux, mais on arrive à rester relativement zen. Les progrès sont très lents, mais constants – ce qui est assez rassurant pour nous, ses parents. Pas plus tard qu’avant-hier, elle qui s’est mise debout devant moi pour faire quelques pas toute seule. Elle souriait et me regardait très intensément, je sentais qu’elle voulait vraiment me montrer ce qu’elle savait faire. Alors de mon côté, j’ai essayé de lui montrer à quel point j’étais fière. Je m’efforce aussi de ne pas m’arrêter à étudier ses progrès en motricité. J’ai écouté cette semaine un podcast sur la Langue des Signes, qui m’a encore rappelé que les enfants ne peuvent pas tout faire à la fois. Ceux qui mettent le turbo en motricité mettent d’autres choses en stand by. Et pour ma petite Ourse, c’est plutôt la communication qui est super investie. Elle babille, elle prononce ses premiers mots, elle signe. Elle commence même à faire des combinaisons : par exemple, elle signe « fini », puis prononce « dodo » en mettant la main sur la joue. Comme elle le fait debout dans son lit avec les yeux grands ouverts à 5h du matin (bouhou), je peux vous dire que le message passe très bien.

Bref. Je ne vis pas si mal le rythme d’évolution un peu moins conventionnel de ma petite Ourse. J’ai hâte qu’elle marche, je ne vous le cache pas ; mais j’ai compris pourquoi. C’est parce que je trouve que cette étape est une vraie révolution dans le rapport au monde, la relation aux autres. C’est vraiment une bascule dans l’autonomie, et j’ai envie de ça pour elle.

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande d’aller lire les réflexions de Miss Lune.

pexels-photo-102896.jpeg

La vie mondaine de la grande Ourse

Ma grande Ourse a reçu ce mois-ci deux invitations à des anniversaires. C’est LE sujet du moment dans sa vie.

Elle programme déjà son prochain anniversaire, sauf que le concept n’est pas encore tout à fait abouti dans sa tête : elle n’envisage pas de le fêter à nouveau en janvier. Elle préfèrerait faire un pique-nique en été. C’est plutôt une bonne idée sur le papier. Mais moi je suis assez partante pour jouer la montre et ne pas me mettre tout de suite en concurrence avec les autres mamans qui ont invité à ma fille. Entre la déco, les animations, les photos, le film (!!!), les standards sont assez élevés par ici. Dire que je me suis contenté, en janvier, de faire quelques jeux et rondes et de servir un gâteau qui aurait eu toute sa place dans un épisode de « nailed it »… hum… je vais devoir muscler mon jeu (Robert) (eh oui, je ne suis pas seulement fan de Claude François ; je connais aussi quelques répliques du docu « les yeux dans les bleus – on a la culture qu’on mérite, que voulez-vous).

macro photo of bee

Le spectacle de la nature

Je sais, ça fait très tarte à la crème de le dire comme ça. Mais vraiment, c’est un de mes petits bonheurs au quotidien.

Dans notre petite ville de banlieue, les fleurs des champs restent rares, mais la floraison des pruniers et des cerisiers est un spectacle qui nous tient en haleine depuis le début du mois de mars. Ma fille aînée se souvient des fleurs roses de l’année dernière, et on guette ensemble l’évolution des bourgeons sur le chemin de l’école et de la crèche. On discute ensemble de la couleurs des primevères. Elle sait reconnaître les violettes. Je ne sais pas si c’est le déménagement, ou nos réflexions écolo, ou tout simplement le fait d’être maman, mais je me sens beaucoup plus attentive qu’avant à ce qui se passe autour de nous. Mieux : je suis émerveillée. A croire qu’une partie de moi arrive vraiment à se persuader à chaque hiver que c’est terminé, que la nature est morte, qu’il va faire froid et nuit pour toujours. Et en fait, non ! 😊

pink petaled flowers closeup photo

Voilà pour les nouvelles. Et vous alors, comment ça va ?

 

 

14 réflexions au sujet de « Le printemps qui chante »

  1. Chouettes ces petites nouvelles ! Comme souvent, si j’avais un blog je pourrais (presque) écrire comme toi : ma 2e du même âge que la tienne ne marche pas mais est très précise avec ses mains et se fait bien comprendre. Et mon ainée du même âge que la tienne menace de ne pas m’inviter à son mariage à chaque désaccord, à défaut de la fête d’anniversaire que nous n’avons pas faite et à la quelle elle n’a pas encore été invitée. Je suis moi aussi très émerveillée par le printemps, je vois désormais à travers les yeux de mes filles qui crient de joie à la vue des bourgeons, petites feuilles, fleurs et rayons de soleil. Beau printemps !

    J'aime

  2. Je suis impressionnée par le standing des anniversaires par chez toi 😲, ici, je passe déjà pour très impliquée parce que j’adore la déco (j’essaie juste de mixer déco sympa et budget raisonnable), j’ai fait quelques photos pour le plaisir et basta. 🤗

    J'aime

  3. Tu as lu l’article de maman lempicka sur la marche tardive ? tous ses enfants ont marché à + de 20 mois.
    Pour les anniversaires, j’avais un standing élevé au départ que j’ai graduellement abaissé, devant le gâteau écrabouillé et pas mangé, les bonbecs éparpillés, la déco en l’air… je fais SIMPLE.

    J'aime

  4. Quel plaisir d’avoir de jolies nouvelles!
    Ma fille est née en janvier 2018, elle marche très bien, mais par contre pour le langage, à part « chat », on y est pas du tout! Chacun son rythme, même si c’est parfois dur de ne pas comparer, je l’avoue. (Non elle ne dit pas papa, maman, ni rien. A part chat. Et gâteau.)

    J'aime

  5. Aïe les anniversaires! pour l’instant ceux auxquels ils sont invités restent simples, notre souci c’est plutôt de trouver un créneau où les copains sont dispo pour rendre l’invitation (vive le créneau « entre noël et nouvel an »…) du coup l’idée de le faire en décalé est bonne à prendre!
    et je survalide la référence aux yeux dans les bleus. La marque de running « douzaleur » a d’ailleurs sorti un maillot « muscle ta vma robert » qui risque un jour de finir dans mon placard ^^

    J'aime

Répondre à petitsruisseauxgrandesrivieres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s