Créer une garde-robe capsule pour les enfants

Cela va faire trois ans que j’ai adopté le principe de la garde-robe capsule, sans revenir en arrière. Depuis l’année dernière, je me suis aussi inspirée de ce concept pour la garde-robe de mes filles, et je suis tout à fait convaincue. Voici comment je m’organise…

Garde-robe capsule : principes et avantages

Une « garde-robe capsule », en quoi ça consiste ? L’idée est de réduire la quantité de vêtements à disposition dans nos armoires et les renouveler régulièrement – à chaque saison par exemple. On sélectionne des pièces qu’on aime vraiment (on a tendance à porter toujours les mêmes vêtements et à n’exploiter qu’une petite partie de sa garde-robe) et qui vont toutes les unes avec les autres pour maximiser les combinaisons et donc, le nombre de tenues. 

Quels sont les intérêts ?

  • avoir moins de choix fait gagner du temps ;
  • espacer les achats encourage à faire des achats plus réfléchis, à oser choisir des pièces plus chères et/ou éthiques, qui seront mieux rentabilisées ;
  • c’est plutôt une bonne surprise de retrouver des vêtements qu’on n’a pas portés depuis 9 mois ;
  • mon petit plaisir : choisir les couleurs/motifs de la saison ;
  • avec moins de vêtements, l’armoire est mieux rangée.

Pour les enfants, ça fonctionne aussi !

Depuis plus d’un an, je pratique la « capsule » pour les enfants. Je triche un peu, car avec leur rythme de croissance, elles ne remettent pas leurs vêtements d’une année sur l’autre, contrairement à moi. Mais j’ai retenu le principe de limiter le nombre de vêtements, et de faire un roulement tous les trois mois. A l’usage, j’y ai trouvé âs mal d’avantages :

  • faire un inventaire régulier : une occasion toute trouvée d’éliminer les tailles trop petites, de coller avec les saisons ;
  • savoir qu’on le fait à une date précise évite d’y penser un peu tout le temps ;
  • choisir des vêtements qui peuvent tous se combiner, les voir tous en un clin d’oeil : c’est un vrai argument en faveur de l’autonomie de l’enfant. Ma fille choisit ses vêtements toute seule et s’en sort plutôt bien ;
  • limiter la quantité de vêtements, c’est éviter les craquages de shopping. Je me suis contrainte à une grosse session shopping (en ligne) par saison ;
  • prendre le temps de planifier, analyser les besoins, organiser ses achats : cette démarche m’a permis de favoriser l’achat de seconde main, et même avec du neuf, de pratiquer un achat plus raisonné.

close up of clothes hanging in store

Concrètement, comment ça se passe ?

Quand une nouvelle saison approche, je prépare le renouvellement de nos gare-robes en 4 étapes.

Étape 1 : établir une liste « de principe »

On prend le temps sur cette étape de bien analyser les besoins, en se posant les questions suivantes :

  • sur combien de jours/semaines on a besoin de faire tourner les vêtements ? Personnellement, je pars sur deux semaines. Ça me semble un bon compromis par rapport au rythme de lessives, et pour ne pas avoir l’impression de porter tout le temps les mêmes vêtements.
  • sur cette base, quelles sont les tenues type à prévoir ? Ma fille par exemple aime beaucoup porter des robes et des jupes, mais l’école nous a demandé de privilégier les pantalons. Je prévois donc pour elle 4 jours en pantalon, et je réserve les tenues robes ou jupes pour le mercredi et le week-end.
  • quels sont les différents types de vêtements à prévoir pour atteindre le nombre de tenues complètes qu’on vise ? Si je reste sur l’exemple de ma fille, je prévois des t-shirts pour compléter les pantalons et les jupes, des collants à porter avec les jupes et les robes, etc.
  • combien de fois les vêtements seront-ils portés avant d’être lavés ? On peut ainsi quantifier le nombre nécessaire de pyjamas, sous-vêtements, pantalons, t-shirts, etc. Je prévois par exemple 2 t-shirts pour 1 pantalon, car j’estime qu’il peut être porté 2 jours.
  • selon la saison et les activités, quels sont les vêtements spécifiques à prévoir ? Des pulls chauds, une écharpe et des gants, un imperméable, des bottes de pluie, des vêtements de sport ou un maillot de bain, un chapeau, etc.

Cela peut sembler fastidieux, mais quand c’est fait une fois, on gagne beaucoup de temps pour la suite, en adaptant la liste de saison en saison, puis d’année en année.

Pour celles que ça intéresse, j’ai une version numérique de la liste détaillée préparée pour mes filles.

Étape 2 : faire un inventaire

On se force à cette étape à TOUT sortir : ce qui est « en service » actuellement, ce qu’on a stocké pour plus tard. Le but est d’avoir une vision complète de ce qu’on a, et d’éviter de faire des achats en doublon et/ou de laisser dormir des vêtements à la cave pendant des années. On en profite pour faire un bon tri : mettre de côté ce qui est trop petit (qu’on peut donner, revendre ou prêter) ou trop usé (qu’on peut recycler), garder ce qui peut encore faire l’affaire pour la saison suivante.

Étape 3 : faire matcher la liste et l’inventaire

On reprend sa liste, et on compare avec ce qu’on a gardé : il fallait 1 short, on en a 1 -> check ! Il fallait 6 t-shirts, on en a 4 -> c’est noté aussi. A la fin, on sait ce qu’on va avoir besoin d’acheter. Et pour celles qui sont vraiment à fond, on peut noter dans le détail ce qu’on cherche, puisqu’on a à ce stade une vision de plus en plus précise des tenues constituées. On peut savoir par exemple que c’est un gilet rouge qu’on veut acheter, car il sera en harmonie avec les vêtements qu’on a sélectionnés.

Étape 4 : préparer son shopping

J’aime bien faire une dernière opération de tri sur ma liste de shopping, en établissant quel type de shopping voire quelles enseignes je vais privilégier pour certains types de vêtements. Par exemple, pour des pièces basiques et/ou qui s’usent beaucoup, comme les jeans, la maille fine, les t-shirts, les collants, les sous-vêtements, les chaussures, j’achète du neuf. Pour les blouses, chemises, jupes, robes, j’aime trouver de beaux imprimés ; je les cherche en braderie ou sur Vinted, dans des marques comme Jacadi, Petit Bateau, Monoprix : je trouve que les imprimés sont souvent réussis et intemporels, et j’ai éprouvé la qualité de ces vêtements qui peuvent largement habiller deux voire trois enfants successivement. Ce n’est pas parfaitement écolo, mais c’est toujours ça de pris (#colibri).

Voilà, j’ai fini de vous détailler notre organisation. J’espère que cet article pourra vous être utile. Et vous alors, vous êtes plutôt dans la team capsule ou la team coup de cœur pour les vêtements des enfants ?

assorted clothes

 

5 bonnes raisons de créer une garde-robe capsule pour ls enfants

Créer une garde-robe capsule pour les enfants en 4 étapes

19 réflexions au sujet de « Créer une garde-robe capsule pour les enfants »

  1. Un article très intéressant ! Gérer la « logistique des vêtements », j’avoue que ça me barbe (aujourd’hui) ! Alors que je fonctionnais assez au coup de cœur lorsque je n’avais que Cracotte, et que je travaillais, maintenant j’ai changé totalement de camp (moins de budget, moins de temps à y consacrer… et moins d’intérêt peut-être aussi).

    J'aime

    1. Je vois ce que tu veux dire, pour moi aussi l’intérêt a baissé entre l’aînée et la cadette. Et en même temps, le fait d’avoir une deuxième fille m’a facilité les choses : la petite Ourse porte tous les vêtements que j’ai eu tant de plaisir à choisir pour la grande 🙂

      J'aime

  2. Voilà une philosophie qui me parle beaucoup mais que je n’applique pas jusqu’au bout… En version light, ça donne : acheter au dernier moment, seulement quand on en a besoin ; se limiter à quelques couleurs/motifs pour le côté « tout va avec tout » (bon, ça, ça marche moins bien avec les enfants qu’avec ma garde robe…) ; et enfin, chiner sur Vinted ou en brocante : le fait de « galérer » à trouver la pièce parfaite aide beaucoup à ne pas craquer pour un coup de coeur 😅

    J'aime

  3. Team capsule, sur deux saisons hivers/été, en plus je n’ai que des garçons alors je ne m’embête même pas à prévoir des tenues « coordonnées » : ils ont 5/6 pantalons basiques, une dizaine de t-shirts, 3 à 5 pulls/sweats … je fais un tri/prévisionnel au moment des soldes, et roule ma poule!
    bon, il n’y a que quand on part en vacances que je me retrouve juste en change sans lessive …

    J'aime

  4. Ça m’intéresse vraiment parce que j’essaye d’avoir cette démarche pour moi.
    Par contre, ça me paraît plus facile quand ma fille sera à l’école. Pour le moment à la crèche elle trash tous ses vêtements en une journée du coup, ça tourne tous le temps et ça s’use beaucoup.
    Du coup ça m’interesse ton petit fichier si possible.

    J'aime

  5. Très intéressant, j’avoue que je serais curieuse d’avoir les listes de vêtements pour tes filles ! Nous on a un tableau Excel de ce qu’on a par taille, selon la saison, et si c’est « genré » ou non, et ça correspond à une caisse à la cave. Pour la grande, j’anticipe le changement de taille (on tient rarement 6 mois encore !) et je compare avec la liste de la taille précédente pour acheter en quantité suffisante, un mix de neuf en soldes et en ventes privées, et d’occasion pour les « belles » pièces. Pour le petit, je remonte (pour l’instant tous les 3 mois max) la caisse correspondant à sa taille, et j’ai anticipé en complétant de la même manière quand il manquait des trucs parce que ce que j’avais faisait trop « fille », mais la plupart des vêtements achetés pour jusqu’au moins 2 ans sont « neutres » et de bonne qualité pour tenir plusieurs enfants.

    J'aime

    1. Ah là là mais t’es hyper organisée, moi j’ai jamais eu la foi de lister dès le début ce qui est dans les cartons ! C’est juste trié par taille et saison, et je dois tout repasser au crible quand je fais un roulement… je t’ai envoyé le fichier par mail 😉

      J'aime

  6. Oh la la ! Encore une fois, je suis admirative devant ton organisation ! Moi, je fonctionne carrément au coup de coeur, pour moi comme pour mes filles, mais non seulement ce n’est pas/plus en accord avec mes ambitions écologiques et, en plus, je dois bien le reconnaître, ce n’est ni très pratique, ni très économe.
    Ce qui m’a beaucoup aidé cette année, c’est d’acheter presque l’intégralité de la garde-robe d’hiver de Poupette en seconde main à une ancienne maman de la crèche : j’ai été forcée de rationaliser, sans pour autant me brimer côté coups de coeur.
    Bref, ça m’intéresse d’avoir ton fichier : je vais essayer de m’y mettre doucement ! 😉

    J'aime

  7. Approche très intéressante. On fait un peu la même par ici, sans vraiment s’en rendre compte. Mais à chaque changement de taille, j’essaie d’estimer de quelles pièces je vais avoir besoin et combien. Et j’achète le tout d’occasion, soit en très bon état, soit volontaire en abimé pour trainer dans la terre et les tracteurs. Normalement pour minimini je n’aurai pas besoin d’acheter pour cette seconde catégorie. Et pour minimini, je n’avais acheté qu’un pyjama neuf pour la photo du faire part, et pour le reste finalement on a tourné avec peu de choses (le 1 et 3 mois c’est facile hihi). Comme je ne passe pas dans les magasins souvent et qu’il n’y a pas de vitrine alentours, j’avoue que je ne suis pas tenté par des coups de coeurs. Et je me lache sur des des craquages fringues quand il faut faire des cadeaux aux amis 🙂

    J'aime

  8. Alors c’est ce que je fais pour ma fille, mais comme la quasi-totalité des vêtements de mes enfants sont de 2nde mains j’ai parfois plus que nécessaire. Quand on me donne, je garde ce qui est en meilleur état et convient à ma philosophie de vie (vêtement facile à mettre et confortable). Quand je fais les vides greniers, je n’ai pas forcément de liste en tête donc je prends tout ce qui me convient (pour ma fille, c’est de plus en plus difficile de trouver alors je n’hésite pas) 🙂
    Mais du coup, globalement, les vêtements font une saison, rarement 2 (jupes) car à force d’être porté, ils sont bien usés 🙂

    J'aime

  9. Bonjour,
    Super idée pour les enfants aussi et merci pour les différentes étapes ! Je ne savais pas comment m’y prendre, ce qui me bloque surtout c’est le nombre à avoir dans chaque catégorie car j’ai peur de manquer… votre fichier m’intéresse surtout pour le nombre de chaque vêtement.
    Merci
    Véronique

    J'aime

Répondre à chutmamanlit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s